Souverains d'Europe

Prenez le contrôle d'un pays durant le Moyen-Âge Européen !
 

Partagez
 

 Grande Guerre des Norges (907 - 913)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeJeu 20 Déc - 10:31

907

En 907 commence ce que l'on appellera la Grande Guerre des Norges, démarrée du fait de l'invasion de l'île d'Yeu et de la crucifixion du Seigneur et de sa cour. L'armée qui s'est formée suite à la prêche de l'Archevêque de Reims, les Protecteurs de la Sainte Croix, est renforcée en début d'année de 200 hommes, la portant à un total de 1 550 hommes, dont 28 Chevaliers.

L'Île d'Yeu

L'armée embarque alors sur un grand nombre de navires et s'en va vers l'île d'Yeu en mars, et où ils sont accueillis par une centaine de Norges fortifiés, qui les tirailles à coup d'arcs. Le débarquement est extrêmement difficile et les morts chez les Francs sont extrêmement nombreux mais, avec son surnombre évident, l'armée parvient à poser le pied sur la plage, et commence à avancer sur l'île. Les Norges, pendant qu'ils tiraient sur les Francs, ont bien tentés de restituer les corps, mais en plein milieu de la bataille... Jusqu'en août les Norges tiennent bon, lançant des raids et attaquant régulièrement les Chrétiens mais, en août, ils sont forcés à reprendre leurs navires à l'ouest de l'île et à repartir vers leurs terres au nord. Les corps sont alors récupérés et douze hommes, dont un chevalier, sont envoyés vers Reims pour y porter les corps et les faire bénir par l'Archevêque afin qu'ils reposent en paix.

Côtes Franques

En avril, une armée de 800 Bourguignons, dirigée par le Roi de Bourgogne et ses plus grands Comtes eux-mêmes, arrivent sur les côtes de la Francie Occidentale. L'armée se place sous les ordres de Sanche II Garcia, le Courbé, comes et marchio in limitibus oceani (« comte et marquis jusqu’aux limites de l’océan ») qui seconde le Seigneur-Capitaine des Protecteurs de la Sainte-Croix et s'occupe d'organiser les milices urbaines pour éviter d'autres pillages Scandes sur les côtes ouest. 150 Bourguignons sont autorisés à se positionner autour des vignobles de la Guilde des Sommeliers, aux alentours de Bordeaux, tandis que les 650 autres sont déployés en grands groupes dans les principales zones d'intervention de Bordeaux jusqu'à la frontière Bretonne.

L'Irlande

En Irlande, les Norges tentent d'envoyer des négociateurs, qui sont accueillis par des flèches. Ils sont obligés de fuir. Suite à cela un peu plus de 900 hommes, dont 250 troupes d'élite, attaquent les Irlandais, mais ces derniers prennent chaque fois l'avantage dans les affrontements. Seuls les prétendus "Fils du Ragnarök" parviennent à maintenir les combats plus ou moins favorables aux Norges, mais cela ne durera probablement pas. Des soulèvements éclatent un peu partout dans les terres conquises d'Irlande, ce qui divise l'armée censée maintenir l'ordre.

Dans le même temps, la flotte Norge patrouille la mer d'Irlande et le pourtour de l'île, et dépose de petits groupes qui tentent de s'emparer des navires de tous les pays de l'île, peu importe s'ils sont en guerre ou non. Un très, très grand nombre de navires sont récupérés ainsi, mais cela a une autre conséquence : tous les Rois Irlandais sont désormais en train de se liguer contre la Norvège.

L'Écosse

En Écosse, alors que les armées du Sodor sont en partie déployées à Dublin et que les autres rentrent du Strathclyde, les armées du Haut-Roi d'Ecosse, Roi d'Alba, Suzerain du Moray et Grand Protecteur du Strathclyde entrent en territoire Norge, à l'exception d'une petite partie, restant protéger la frontière avec les Orkney. Les Hébrides sont rapidement attaqués par une force supérieure en nombre et en organisation, et les armées Norges présentent sont tout simplement massacrées. En septembre, tout le nord-est des Hébrides est sous possession des Ecossais. Et tandis que les armées Norges des Hébrides combattent au nord-est, l'armée du Strathclyde franchit la frontière sud et commence à s'emparer de nombreux territoires, s'avançant sans rencontrer la moindre résistance !

Renforts Bulgares de la Volga

Une armée de 600 soldats Bulgares de la Volga traverse l'est du continent jusqu'en Norvège pour leur porter main forte. Ils attendirent l'arrivée de Drakkars sur la Baltique pendant quelques jours puis leur chef, Silva la princesse-guerrière, excédée d'attendre, décida de traverser les territoires Finns et Saamis pour rejoindre la Norvège, ignorant tout du froid qui règne dans ces régions. Mais, après quelques semaines de marche, alors que le froid frappait et décimait les troupes, elle fit marche arrière et rentra dans le Khant, sans demander son reste.
Pertes :

  • -198 soldats des Protecteurs de la Sainte Croix
  • -62 soldats Norges sur l'île d'Yeu, -45 soldats Norges en Irlande, -19 Fils du Ragnarök Norges en Irlande
  • -24 soldats du Laigin
  • -29 soldats du Mide
  • -21 soldats du Meath
  • -53 soldats des Hébrides
  • -22 soldats de l'Alba
  • -11 soldats du Moray
  • -3 soldats du Strathclyde
  • -28 soldats Bulgares de la Volga


908

Îles Danes d'Atlantiques

En début d'année, trois assauts sur les îles de Noirmoutier, de Ré et de Belle-Île sont démarrées par les Protecteurs de la Sainte-Croix, qui débarquent sur les trois îles. Ils font face à des fortifications Danes en construction, et doivent mener des combats très ardus pour avancer sur les bouts de terre émergés. Sur l'île de Ré et Belle-Île, les combats tournent presque toujours à l'avantage des Francs, qui subissent tout de même de lourdes pertes ; mais, en fin d'année, les deux territoires sont repris.

Noirmoutier résiste toujours en décembre, les Francs ayant à peine pris pied sur la plage et n'arrivant pas à avancer d'un malheureux kilomètres. Les flottes Franques encerclent alors l'île et les Francs se replient sur Ré et Belle-Île pour rallier les autres Protecteurs.

L'Irlande

Sur cette grande île, les Norges tentent de déborder les Irlandais en lançant des raids dans les terres, par les fleuves. Néanmoins, avec l'arrivée des armées de tous les autres Royaumes Irlandais, à l'exception du Connacht, qui ont envoyés leurs armées combattre les envahisseurs. Les combats, déjà très difficiles pour les Norges l'année dernière, deviennent invivables, tant les armées adverses occupent le terrain. Les raids deviennent rapidement plus difficiles, et le ravitaillement Norge est quasiment presque complètement inexistant. Seuls les quelques pillages réussis parviennent à nourrir les soldats, mais cela représente trop peu.

A Dublin, le Roi des Hébrides et de Dublin n'a laissé qu'une garnison de 30 hommes, rapatriant tous les autres contre l'Ecosse. Le fort est rapidement repris par une armée Irlandaise coalisée, et les soldats qui ont refusés de se rendre sont tous pendus sur les murs du fort. Tous les autres Norges présents dans le fort sont invités soit à s'intégrer à la vie locale, soit à rentrer chez eux ; les Irlandais ont décidés d'honorer le Christ en pardonnant leurs ennemis, ce qui provoqua un grand émoi dans la population Irlandaise.

Il est à noté que de nombreux Rois Irlandais [H.J : Chaque chef de clan porte le titre de Roi en Irlande] ont remarqués l'absence des guerriers du Connacht, et comptent bien le lui faire remarquer à la fin de la guerre.

L'Ecosse

Dans ces terres, l'avancée des armées de l'Alba et du Moray au nord-est sont complètement stoppés cette année, moins par réussite de l'armée des Hébrides complètement dépassées que par de graves problèmes de ravitaillement. Les Ecossais s'arrêtent donc dans leur progression et renforcent leurs positions dans la région, se protégeant des attaques désespérées des Norges, qui parviennent à les faire reculer de 4 ou 5 kilomètres.

Au sud, le Strathclyde continue de s'enfoncer comme dans du beurre dans les territoires des Hébrides. Quelques soulèvements les ralentissent, mais ils finissent pas s'emparer de quelques Drakkars, qu'ils utilisent pour attaquer les îles du sud-ouest du pays, qui tombent en novembre.

A l'est néanmoins, une flotte Norge débarque en Alba et lancent une campagne de pillages de la région. Les hommes des clans se désolidarisent très rapidement de l'armée Royale et partent piller là où bon leur semble, tandis que l'armée Royale se rapproche de plus en plus de la capitale d'Alba. Ils tentent de s'y introduire, mais sont repoussés par la garde civile, qui avait visiblement prévu un pillage de la capitale.
La même chose est tentée au Strathclyde, mais ce dernier avait laissé des guerriers, qui ont également repoussés les Norges.
Les clans réussissent beaucoup mieux, saccageant un grand nombre de petits villages. Ils rentrent en Norvège à la fin de l'année les cales chargées de butin. Les troupes Royales, après avoir été repoussées dans les capitales, les rejoignent dans ces pillages.
Pertes :

  • -210 soldats des Protecteurs de la Sainte Croix
    -94 soldats Norges en Irlande, -24 Fils du Ragnarök Norges en Irlande, -29 soldats Norges en Ecosse
    -75 soldats Irlandais
    -67 soldats des Hébrides
    -39 soldats de l'Alba, -38 levées féodales de l'Alba
    -20 soldats du Moray
    -17 soldats du Strathclyde


Pillages :

  • +25 Deniers pour la Norvège
  • +2 Ressources Agricoles pour la Norvège
  • +1 Tissu pour la Norvège


Dernière édition par Maître du Jeu le Ven 1 Fév - 12:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeJeu 20 Déc - 10:45

Guillaume le Pieux, Marquis de Gothie, Duc d'Aquitaine, Comte d'Auvergne, de Bourges, de Mâcon, du Limousin et de Lyon, Abbé Laïque de Saint-Julien-de-Brioude et Seigneur-Capitaine des Protecteurs de la Sainte Croix fera venir de ses sujets pour reconstruire l'église de Saint-Sauveur et le monastère de saint Hilaire sur l'île d'Yeu, détruits tous deux il y a un demi-siècle par les hommes du nord. Une caserne sera également construite sur l'île où tous, nobles comme roturiers, pourront envoyer leurs enfants pour apprendre la guerre et devenir des Protecteurs de la Sainte Croix à leur tour, afin que jamais les hommes du nord ne reprennent les possessions des Chrétiens. Les nobles auront évidemment des titres d'officiers, tandis que les roturiers auront des titres de soldats. Ils seront nommés les Chevaliers-Protecteurs de la Sainte Croix, et combattront en tous temps les menaces hérétiques dans ces lieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeMer 2 Jan - 23:26

909

Îles Danes d'Atlantiques

Les Francs relancent cette année l'assaut sur Noirmoutier, de toutes les directions cette fois. Les Danes résistent de nombreux mois, jusqu'à devoir fuir l'île devant la pression du nombre de Protecteurs. Les îles d'Atlantiques sont désormais reconquises.

L'Irlande

Le conflit devient plus trouble en Irlande, en 909, avec la déclaration de guerre du Munster, du Mide et du Meath contre le Connacht. Les armées des trois premiers se retirent en partie des batailles contre les Norges pour partir affronter leurs frères Irlandais.

Ainsi, à l'est de l'île, les Norges regroupent leurs forces et relancent le siège de Dublin. Néanmoins, là où ils espéraient une prise rapide, la forteresse résiste toujours en août, et les assauts Irlandais incessants démoralise et affaiblis dangereusement les Vikings, qui finissent par fuir l'île au début du mois de septembre.

Au nord-ouest, les troupes du Connacht, renforcées de levées claniques, marchent sur le grand village de Clare, qu'ils prennent presque sans coup férir (les soldats du Munster étant encore en marche). Là ils capturent et exécutent les représentants du Haut-Roi du Munster, puis stoppent leur progression. Néanmoins, durant la semaine qui suit, les soldats du Connacht s'éparpillent pour razzier la zone afin de trouver de quoi se nourrir A peine une semaine après, les armées coalisées arrivent sur les frontières est et sud ; tous les soldats étant dispersés dans la région de Clare, les frontières est sont complètement dégarnies. L'avancée des coalisées est énorme, car les Rois locaux laissent passer les envahisseurs, allant jusqu'à les nourrir gratuitement. Il semblerait qu'une rumeur se soit répandue lentement en Irlande depuis la fin de l'année 908, disant que le Roi du Connacht est un sbire du Roi de Norvège qui participe à la colonisation de l'île.
Sur la frontière sud, l'armée du Munster profite de l'éparpillement des armées du Connacht pour reprendre Clare et coupe les soldats adverses les uns des autres, en plus de reprendre leur base. Néanmoins, le Roi du Munster, qui participait à la bataille, est tué d'un coup de hache pendant les combats, et son armée se retire, laissant la région de Clare entre les mains du Connacht.

L'Ecosse

Les combats stagnent énormément en Ecosse. Les pillages Norges continuent, mais la progression Ecossaise cesse totalement. Des renforts Norges débarquent aux Hébrides et tentent de reprendre les territoires perdus, mais les quelques rares escarmouches ne sont concluantes pour aucun camp. Néanmoins, cet arrêt des combats accélère la perte de nourriture présente dans les régions en guerre ; les soldats n'avancent plus et se nourrissent désormais sur des zones plus fixes, or ils ne se trouvent pas dans des régions qui produisent suffisamment de nourriture. A cause des montagnes et du froid, les temps de trajet pour acheminer des ressources sont très lents. L'armée d'Alba est celle qui en souffre le plus, mais elle affame les populations Vikings des Hébrides pour nourrir ses soldats.

Pertes :
  • -133 soldats des Protecteurs de la Sainte Croix
  • -51 soldats Norges en Irlande, -8 Fils du Ragnarök Norges en Irlande, -13 soldats Norges en Ecosse
  • -11 soldats du Meath
  • -9 soldats du Mide
  • -20 soldats du Munster
  • -24 soldats du Connacht
  • -18 soldats des Hébrides
  • -42 soldats de l'Alba
  • -7 soldats du Moray
  • -6 soldats du Strathclyde

Pillages :
  • +8 Deniers pour la Norvège
  • +1 Ressources Agricoles pour la Norvège


910

L'Irlande

L'armée du Connacht se replie complètement sur la capitale, Saint-Charles, cette année, tandis que les armées adverses envahissent progressivement tout le Connacht sans rencontrer de résistance, tous les Rois ouvrant leurs territoires aux attaquants. Dans quelques villages, les Rois mettent même leurs armées au service des envahisseurs, qui sont ainsi renforcés.

A Saint-Charles, le Haut-Roi du Connacht ordonne de se préparer à un siège pour... 10 ans. On vide alors les greniers locaux pour empiler le plus de nourriture possible dans la ville. Bientôt, les armées des Irlandais mettent le siège devant Saint-Charles en mars. En juillet, des nobles de la ville ouvrent les portes aux envahisseurs, et la plupart de l'armée du Connacht se révolte et aide les envahisseurs à prendre le château Royal. Le Haut-Roi se bat jusqu'à la mort, qu'il trouve par un coup de lance dans la trachée sur les marches de son château.

Pendant ces combats, 200 Norges lancent des raids sur le Munster et pillent plusieurs villages. Les monastères sont les principaux visés par ces pillages, et les prêtres sont capturés par les Norges, qui exigent des rançons contre la restitution des prêtres. Les populations locales se soulèvent alors et attaquent massivement les Norges pour reprendre leurs prêtres. Les Norges commettent de véritables massacres contre ces paysans, puis reprennent la mer avec à leur bord les prêtres.

De plus, 500 Danes débarquent en Irlande et attaquent tous les villages Irlandais qu'ils rencontrent. Ils repartent avec quelques richesses, mais les terres avaient déjà largement été pillées par les Norges durant les années précédentes.

L'Ecosse

Au nord des Hébrides, les soldats Norges avancent un peu contre les Écossais, reprenant plusieurs kilomètres de territoires aux Écossais grâce à plusieurs escarmouches peu violentes, durant lesquelles les Écossais préféraient reculer plutôt que de manquer de nourriture.

Au sud néanmoins, le Strathclyde continue d'avancer tranquillement aux Hébrides, s'installant finalement dans un territoire qu'elle revendique désormais comme sien.

Pertes :
  • Toute l'armée du Connacht est en déroute ou ralliée à l'ennemi.
  • Les pertes des autres Irlandais sont trop minimes.
  • -340 paysans Irlandais
  • -32 guerriers Norges
  • -19 guerriers Danes

Pillages :
  • +13 Deniers Norges
  • +1 Ressources Agricoles Norge
  • +10 Deniers pour le Jorvik


911

L'Irlande

Cette année, les Irlandais se démobilisent et rentrent chez eux. Mais les Norges reviennent, pour tenter une nouvelle vague de pillages, qui ne réussit que partiellement. Les Irlandais sont désormais fins prêts à ces pillages, et les villages ont commencés à se fortifier et à mettre en place des milices autonomes, qui repoussent largement les Norges démotivés et découragés par ces années de guerre. Finalement, les gains des pillards sont, au mieux, ridiculement faibles.

Ecosse

Les Écossais reculent largement au nord, cédant l'intégralité des terres conquises aux Hébrides, tandis qu'au sud, le Strathclyde fortifie ses positions et commence l'assimilation des tribus Norges locales, qui sont trop heureuses de sortir de l'engrenage infernal dans lequel les ont entraînés leurs Rois.

Une expédition de Norges tente de piller l'Écosse, mais c'est un échec cuisant. Comme en Irlande, les villages ont formés des milices autonomes, et tendent des embuscades aux Vikings qui tombent dans de nombreux pièges et perdent beaucoup d'hommes avant de repartir, dépités et enragés contre Harald à la Belle Chevelure.

Norvège

Enfin, un groupe de guerriers devaient partir de Norvège pour piller une autre terre, mais les soldats ont refusés d'embarquer. Les Huskarls ont bien tentés de les forcer, mais les soldats se sont révoltés et ont tués les Huskarls Royaux. Cela a débouché sur une révolte durant laquelle une troupe de 300 hommes ont pris des territoires au sud de la Norvège et proclame l'indépendance de leur nouveau Clan. De nombreux Clans leur apporte leur sympathie et des tractations s'engagent entre ces rebelles et les clans Norges.

Pertes :
  • -124 Norges en Irlande et en Écosse
  • -73 paysans Irlandais
  • -48 paysans Écossais
  • -13 révoltés Norges

Pillages Norges :
  • +4 Deniers


912

C'est la fin des guerres en Écosse et en Irlande pour les Norges, qui doivent quitter les pays envahis pour rentrer mater la révolte. Néanmoins, avant que l'armée d'invasion ne revienne, les clans du nord-ouest et le Järl du Hladir se soulèvent d'un même mouvement ! Ils réclament l'indépendance et s'allient immédiatement au premier clan révolté.

Les Fils du Ragnarök, unité d'élite Norge, prend position dans la capitale Royale pour éviter une invasion. Ils attendent jusqu'en février les renforts venant du Hladir, qui ne viendront jamais, car ces renforts sont désormais en révolte. Toujours dans le mois de février, les soldats revenant des guerres d'Albion arrivent au sud du pays et attaquent les révoltés. Les combats sont à peu près équilibrés et les armées Royales ne progressent que très peu.

En avril, les soldats du Hladir faisant partis de l'armée Royale apprennent le soulèvement de leur Järl et quittent l'armée, retournant dans leurs terres d'origine.

Pertes :
  • -31 Norges
  • -39 révoltés Norges


913

Cette année sonne l'arrivée du Danemark dans la guerre, en tant que nouveau Suzerain de la Norvège. Les armées Norges et Danes tentent donc d'écraser les rebelles du sud entre leurs deux armées tout en distribuant de la nourriture à la population sur leur passage, tandis que la flotte Dane s'installe sur les côtes sud. Les escarmouches sont remportées les unes après les autres pratiquement sans problèmes, les quelques 300 révoltés étant incapables de se défendre contre ces assauts massifs. Le Roi de Norvège fait des coups d'éclats tactiques assez retentissants dans son armée personnelle car, si on connaît désormais Harald à la Belle-Chevelure comme un stratège et un gestionnaire minable, ce dernier démontre un talent inégalable chez les Vikings sur les champs de bataille.

En juillet les deux armées font la jonction au cœur du territoire rebelle et ce clan vient déposer les armes devant le Roi des Norges. Les trois chefs viennent se tenir devant le Roi, droits et fiers, et celui qui semble être le leader lance, non sur un ton de défi mais sur le ton le plus chaleureux possible : "Vous avez gagné mon Roi. A vous de décider de quelle sera la sentence pour nous."

Pertes :
  • Tous les rebelles du sud sont hors de combat
  • -23 soldats Norges
  • -35 soldats Danes


Dernière édition par Maître du Jeu le Jeu 24 Jan - 8:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeDim 20 Jan - 20:15

Le Haut-Roi d'Ecosse, le Roi du Strathclyde, le Roi de Moray et le Roi des Hébrides annoncent avoir trouvé un accord.

  • L'Alba et le Moray signent une paix blanche avec les Hébrides et la Norvège.
  • Le Strathclyde annexe les territoires comme sur la carte ci-jointe et signe la paix avec les Hébrides. Le Strathclyde et la Norvège signent une paix blanche.
  • Les Hébrides payent des réparations aux Ecossais à hauteur de :

    • 25 Deniers payés à l'Alba.
    • 25 Deniers payés au Strathclyde.
    • 10 Deniers payé au Moray.

Carte jointe :
Grande Guerre des Norges (907 - 913) Carte_13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeJeu 24 Jan - 8:06

Le Järl du Hladir arrive en novembre devant les armées Royales avec pour seule garde 10 Huskarls. Il dépose également les armes et attend le châtiment de son Souverain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
Royaume de Norvège
Harald à la Belle Chevelure alias Harald Ier Roi de Norvège
Royaume de Norvège

Messages : 271
Date d'inscription : 13/02/2016

Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitimeSam 26 Jan - 19:52

Les fils de Ragnarök firent tailler un aigle dans le dos du chef de la révolte norge puis séparèrent toutes les côtes de l'échine avec une épée, de façon à lui arracher par là les poumons. Son supplice sera publique pour marquer les esprits et le destin des traîtres. Du fait de la grande générosité du roi, la famille des traîtres auront la vie sauve mais seront bannis hors des territoires Norvégien, on les privés de tout leur bien et richesse.

De l'autre côté le Roi pardonne au Järl de Hladir, il ne subira point le supplice de l'aigle de sang mais on prend soin de famille à la capital, on s'occupera de tout leur besoin. Il aura point le droit de les voir et on espère que cela lui servent de leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Grande Guerre des Norges (907 - 913) Empty
MessageSujet: Re: Grande Guerre des Norges (907 - 913)   Grande Guerre des Norges (907 - 913) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande Guerre des Norges (907 - 913)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande guerre du Nord
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Exposition à la Bibliothèque de Brasparts: la Grande Guerre
» La Grande Guerre.
» Il y a 100 ans, la grande guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souverains d'Europe :: Section Jeu :: Guerres & Combats :: Guerres terminées-
Sauter vers: