Souverains d'Europe

Prenez le contrôle d'un pays durant le Moyen-Âge Européen !
 

Partagez
 

 Guerre Romano-Bulgare (916 - ?)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 3714
Date d'inscription : 10/02/2016

Guerre Romano-Bulgare (916 - ?) Empty
MessageSujet: Guerre Romano-Bulgare (916 - ?)   Guerre Romano-Bulgare (916 - ?) Icon_minitimeSam 16 Fév - 3:24

916

La guerre gronde à l'est, entre les Byzantins, aidés de leurs alliés Serbes, et les Bulgares. Ces derniers sont tout d'abord pillés par des groupes de Petchénègues venus du nord, qui profitent que les armées Bulgares soient envoyés au sud et à l'ouest. De grandes dévastations sont provoquées par les barbares jusqu'en mars, date à laquelle ils retournent chez eux.

A l'ouest, du côté Serbe, ces derniers marchent rapidement vers Vidin, sur le Danube. Mais la ville est lointaine, et la cavalerie Bulgare a tôt fait d'attaquer les Serbes. Il semble que Siméon ait fait un point d'honneur d'écraser les Serbes, car 800 soldats Impériaux et 600 levées féodales Bulgares sont présentes de ce côté. Il déclenche la bataille de Nis, alors que les Serbes, ayant remarqué leurs ennemis, tentèrent de faire retraite. La bataille fût remportée de justesse par les Bulgares, qui tuèrent moins d'ennemis que prévu. Ils poursuivent ensuite les Serbes, qui font retraite en Rascie, et commencent à prendre plusieurs places fortes frontalières.

Au sud, Debelt, point de passage entre les deux Empires est assiégée. En mars, la ville frontalière de Messembrie tombe aux mains des Byzantins. L'armée Bulgare pointe enfin le bout de son nez, lançant plusieurs escarmouches contre les Romains mais ne déclenchant jamais de grandes batailles. Siméon, qui guide lui-même l'armée dans cette région, ordonne toujours le replis avant les grandes batailles. Ses actions permettent tout de même d'affaiblir légèrement l'attaque Romaine, dans un premier temps mais, finalement, les piquiers Byzantins rendent inefficaces les assauts de cavalerie ordonnés par Siméon. Tout ce que ces actions apportent aux Bulgares est un ralentissement de l'avancée Romaine.
En juillet Debelt tombe, et les Romains commencent à avancer le long de la mer noire vers le nord. Mais ils tombent face à une armée Bulgare qui a fortifiée Nesebar, et une bataille mineure s'engage sous ses murs. Les Bulgares tiennent bon, et la bataille se termine sur un statu quo. Le siège n'est pas posée, mais les petites places fortes au sud de Nesebar tombent une à une jusqu'au 12 décembre.

En Macédoine, on notera le siège de Plovdiv. Une armée Romaine a marché dessus, sous le harcèlement de quelques levées féodales Bulgares qui ne tentèrent pas de les arrêter, mais simplement de les ralentir et d'infliger le plus de pertes possible. Le siège dure toujours en fin d'année.

Une armée Vénitienne arrive bientôt de Durrës, renforcée d'un certain nombre de mercenaires Italiens. Ils contournent ainsi les forteresses côtières d'Adriatique et s'en prennent à Glavinitsa, qui tombe en septembre.

Pertes :
  • -448 soldats Bulgares, -120 levées féodales Bulgares
  • -123 soldats Serbes
  • -84 soldats Romains en Macédoine, -194 soldats Romains en Thrace, -38 soldats Romains à Messembrie
  • -11 milices Vénitiennes, -8 mercenaires Vénitiens

Pillages Vénitiens :
  • +2 Ressources Agricoles
  • +22 Deniers


917

L'armée Bulgare tente de mettre fin à la guerre le plus vite possible en Rascie pour se débarrasser d'un ennemi. Il fonce donc vers Destinikon, mais les Serbes lui tendent un piège et écrasent son armée à la bataille de Destinikon, faisant reculer les Bulgares sur leurs terres. Ceux-ci se réorganisent néanmoins rapidement.

Sur le front Romain, ces derniers s'emparent de Nesebar en juillet, tandis que la flotte fait débarquer une armée Arménienne proche de Varna et met le siège. Néanmoins, la ville tient extrêmement bien. Mais pendant ce temps, une armée Bulgare de 2 000 soldats et 1 400 levées féodales envahit la Macédoine, et reprend Thessalonique en août. Rapidement l'armée Romaine est divisée en deux moitiés, une à l'est de Thessalonique et une à l'ouest ; la partie ouest de l'Empire est ainsi coupée par la terre du reste du pays. C'est alors que l'armée Bulgare prend la route d'Edirne, devancée par sa cavalerie et dirigée par Siméon lui-même. L'armée Romaine à Nesebar fait alors demi-tour pour aller affronter les Bulgares, ce qui conduit à la bataille de la Maritsa, où Siméon profite du relief pour prendre l'avantage. Il repousse l'armée du Basileus, mais ne pose pas le siège devant Edirne ; au contraire, il remonte vers le nord, tandis que l'armée Romaine se réorganise non-loin et prépare une attaque et que l'armée de Macédoine a repris Thessalonique et revient vers l'est.

Enfin, sur les côtes ouest, les Vénitiens poursuivent la prise des côtes avec le siège et la prise de Kaninë, bientôt suivis pas le siège de Yoristo, qui continue à la fin de l'année.

Pertes :
  • -52 soldats Serbes, -133 levées féodales Serbes
  • -411 soldats Romains
  • -587 soldats Bulgares
  • -44 soldats Arméniens
  • -7 soldats Vénitiens, -12 milices Vénitiennes, -3 mercenaires Vénitiens


918

Cette année, toute la guerre est parié sur une seule action Vénitienne et Byzantine. L'armée Vénitienne, en effet, termine le siège de Yoristo et marche vers le nord, installant le campement et tendant un piège aux Bulgares. Ils installent un camp fortifié en secret, de manière à ce que les Bulgares ne s'en rendent pas compte, et installent tout cela en plaines. La cavalerie Bulgare charge alors et est complètement surprise par les pièges Vénitiens. Ces derniers sont en formation de trois rangs : infanterie lourde, piquiers et arbalétriers, qui tentent de briser la charge Bulgare. Néanmoins, alors que la bataille fait rage après des heures de combat et un massacre chez les Bulgares, Siméon arrive du nord à la tête de renforts ! Il charge de flanc et brise la formation Vénitienne, qui se débat pour fixer les cavaliers Bulgares et leur empêcher la possibilité de se dégager et de refaire des charges.
Après encore une demi-heure de combat, c'est au tour de la cavalerie Byzantine d'arriver dans le dos des Bulgares ; ces derniers tentent de se dégager et y parvienne, mais à peine trop tard. Un quart de la cavalerie de Siméon est coincée et se fait décimer par les Byzantins, tandis que les autres se réorganisent un peu plus loin sous le feu des arbalétriers Vénitiens.

Une charge frontale est effectuée entre les deux camps, et la cavalerie Bulgare sort vainqueur du combat de peu de choses. Mais le dernier retournement de situation a lieu, avec une partie de l'armée Byzantine de Macédoine qui arrive ! Les archers bombardent les lignes Bulgares, qui sont désorganisées, tandis que les piquiers se placent devant les archers. Les Vénitiens, de leur côté, ont été massacrés au milieu de l'affrontement de cavalerie, et quelques survivants ont réussis à s'extirper de la bataille, rejoignant l'armée de Macédoine. La dernière charge de cavalerie à lieu, et les archers arrêtent de tirer pour ne pas toucher des Romains. Ce nouvel affrontement conduit à un résultat neutre, les Bulgares étant trop désorganisés et trop abattus pour poursuivre, tandis que les Byzantins sont trop heureux de se replier.

Pour revenir aux autres fronts, au nord, l'armée Byzantine poursuit son avancée le long de la mer noire, tentant de s'emparer des ports principaux. L'armée Bulgare, largement défensive, tient bon, mais cède les places fortes progressivement - a un rythme anormalement lent, du fait qu'ils soient préparés aux sièges et qu'ils aient fortifiés toute la région, visiblement depuis des années. On note certaines petites places fortes qui ouvrent les portes aux Byzantins, soit par corruption, soit par lâcheté, ce qui favorise la progression Romaine.

Sur le front Serbe, ces derniers avancent lentement, occupant les positions au fur et à mesure et sans prendre de risques : une stratégie payante, car la cavalerie Bulgare est occupée contre les Byzantins, et seuls des levées féodales défendent. La prise de leurs forteresses est donc chaque fois un coup dur pour les locaux.

Pertes :
  • -897 soldats Romains
  • -912 soldats Bulgares
  • -91 soldats Serbes
  • -174 soldats/mercenaires Vénitiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofwars.forumactif.org
 
Guerre Romano-Bulgare (916 - ?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» Besoin d'aide pour mon chariot de guerre.
» La guerre des xénos
» Monster truck en chariot de guerre
» Ils ont déclaré la guerre à Préval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souverains d'Europe :: Section Jeu :: Guerres & Combats-
Sauter vers: