Souverains d'Europe

Prenez le contrôle d'un pays durant le Moyen-Âge Européen !
 

Partagez
 

 Reconquista (1200 - 1201)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 4229
Date d'inscription : 10/02/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 23 Sep - 13:38

1200

Cette année signe une nouvelle Reconquista en Hispanie. Les forces Espagnoles, financées en partie par le Royaume de France, se mobilisent dans tous les Royaumes, tandis que l'armée Almohade se prépare à se défendre contre une attaque. C'est un total de 5 000 Almohades qui sont situés en Espagne, prêt à combattre.

Front Portugais

En mai, une armée Portugaise franchit la frontière pour aller vers Badajoz, Ils traversent le fleuve Guadiana avec un système de ponts flottants, pour contourner la ville de Badajoz et l'assiéger de l'autre côté. Mais des navires de pêche Almohades reconvertis en brûlots viennent enflammer une partie du pont Portugais, tuant environ 100 soldats, et ralentissant aussi l'armée. Lorsque le reste des soldats débarquent enfin, 400 soldats Almohades attaque l'armée Portugaise, déclenchant la Bataille de Charca de los Pollos. Les cinquante archers Almohades commencent par bombarder les Portugais pendant que les soldats Almohades chargent. Le combat est très ardu, les Almohades en sous-nombre ne rivalisent que grâce à une meilleure composition d'armée. La bataille est finalement une victoire Almohade, qui repoussent les Portugais de l'autre côté du fleuve.

Au sud, l'armée Portugaise, soutenue par 200 Templiers, longe la côte pour attaquer Silves. L'armée met le siège devant la ville fin juin, et entame la construction d'armes de siège. La garde de la ville tient bon, et il semble que la ville a fait de grandes réserves de nourriture au printemps, et pourra potentiellement tenir plus longtemps que prévu. Silves, qui aurait dû tomber entre novembre et février, tombera probablement entre avril et juillet s'il n'y a pas d'assaut. Ce ne sont là que des estimations et nul ne peut savoir s'ils ont moins ou plus que ces estimations, à part ceux dans la ville.

Il est à noter qu'une armée Almohade, à la fin de l'année, marche sur les villes Portugaises au nord de la frontière, pour couper l'armée Portugaise de son ravitaillement. Le sud du Portugal, sous blocus (c.f "Détroit de Gibraltar") se retrouve quasiment coupé du monde extérieur.

Front de Léon et de Castille

L'armée Castillano-Basque, composés uniquement d'archers montés et de Jinetes, marche sur Albacete, loin des frontières Castillane. Grâce aux chevaux, l'armée avance particulièrement vite. Elle doit piller, laissée sans ravitaillement, et tombe régulièrement sur des pièges laissés par les Almohades sur les routes principales, comme des chausses-trappes pour trouer les pieds des chevaux. Une cinquantaine de chevaux sont incapacités durant le voyage et cela ralentis l'avance de l'armée. Lorsqu'elle arrive enfin à Albacete, en juin, ils se rendent compte que la ville a réunis le maximum de vivres des villages alentours, et un peu plus de deux cent cavaliers légers sont déployés dans la région pour forcer les Jinetes Espagnols à se battre au corps-à-corps. Armés de petites lances et d'épées courtes, les cavaliers légers font des charges rapides contre les attaquants lorsque ces derniers veulent piller un village, puis repartent. Au bout de quelques assauts de ce type, les Jinetes mettent en place des gardes qui ont pour ordre de tirer sur les cavaliers légers avant que ceux-ci chargent ; cela réussit et les assauts cessent, mais l'armée est incapable de mettre le siège devant Albacete et le commandant Basque ordonne le retrait de l'armée vers la Castille, où ils pourront se ravitailler sans être harcelés.

L'armée Castillane, elle, marche sur Alarcos. Composée à environ deux tiers de Jinetes, elle se fraye très facilement un chemin jusqu'à la ville, franchissant aisément les groupes d'Almohades qui tentaient de les arrêter, et la cavalerie se disperse pour effectuer du pillage sur les champs et les villages de la région. Les fantassins légers et les soldats de Calatrava, qui marchent dans les collines en direction de la ville, sont alors attaqués par des cavaliers légers et des archers montés Almohades, qui lancent des raids, puis reviennent le lendemain avec cent cavaliers lourds pour déclencher la Bataille d'Alarcos. La charge des cavaliers lourds de front est dévastatrice, tandis que sur les flancs, les cavaliers légers et archers montés commencent à tailler en pièce les Espagnols ; ce n'est que grâce au noyau de l'Ordre de Calatrava qui tient bon coûte que coûte, et les Jinetes Castillans reviennent à temps pour disperser la cavalerie légère Almohade, forçant les cavaliers lourds au repli. La Bataille d'Alarcos est donc une victoire Castillane, mais sur le fil du rasoir. L'armée Castillane, amputée d'une partie de son infanterie légère, marche de nouveau sur Alarcos. Là-bas, le siège débute. Alarcos a eu peu de temps pour réunir de la nourriture, et tombera sans doute début 1201.

Enfin, sur ce front, l'armée Castillano-Léonaise commence à marcher sur Caceres. Mais durant le voyage, l'armée Léonaise trahit l'armée Castillane et la combat en l'attaquant dans le dos, combat difficile du fait que les commandants Castillans s'attendaient à ce genre de trahison, puis fait demi-tour et marche sur Tolède. L'armée Léonaise met le siège devant la ville en juillet. Cette dernière, fortifiée et bien ravitaillée, va tenir bon quelques temps, mais les Léonais construisent déjà des tours de siège et des catapultes, et semblent vouloir lancer l'assaut dès mars. Du côté de l'armée Castillane au sud, une grande armée Almohade se réunit pour se préparer à attaquer les assiégeants d'Alarcos.

Front d'Aragon

Du côté d'Aragon, l'armée Franco-Aragonaise contourne le fort de Peniscola, non garni, et met le siège devant Castellon. La ville a eut le temps de faire quelques réserves, mais pas assez pour tenir plus que de mesure. Une armée Aragonaise va s'installer dans les montagnes à l'ouest, pour bloquer le passage à d'éventuels renforts Almohades, tandis que la flotte Aragonaise fait le blocus du port de Castellon. Enfin, une partie de l'armée Aragonaise pille la région, approvisionnant les assiégeants, en laissant toutefois de quoi se nourrir aux paysans de la région.

Une armée Almohade forte de 500 hommes tente alors de briser le siège en arrivant par le sud, mais elle fait demi-tour devant le nombre de soldats Franco-Aragonais. Elle se replie dans plusieurs forteresses au sud de la ville, les garnissant pour protéger Valence après la conquête de Castellon. [H.J : Forteresses de niveau 0.]

Détroit de Gibraltar

Ici, les flottes du Portugal, de Toulouse et de Castille mettent en place un blocus pour empêcher le passage de l'armée Almohade. La flotte Léonaise n'est évidemment pas venue, et a plutôt entamé le blocus des ports du Portugal.

Ainsi, dépourvu de trop de navires, les flottes Espagnoles ne peuvent empêcher plus d'un millier d'Almohades de passer Gibraltar pour arriver en Espagne à la fin de l'année. Il semble venir de l'est après leur guerre contre le Beni Ghania. Trois centaines d'Almohades sont noyés par la flotte Hispano-Portugaise, mais le reste de l'armée campe autour de Grenade en décembre.

Pertes
Portugal : 180 Piquiers, 68 Jinetes, 39 Cavaliers Lourds, 108 Soldats Légers (Bataille de Charca de los Pollos).
Castille : 90 Jinetes, 100 Soldats Légers (Trahison Léonaise), 146 Jinetes, 185 Archers Montés (Armée d'Albacete), 190 Soldats Légers, 78 Jinetes, 42 Archers Montés (Bataille d'Alarcos).
Navarre : 107 Jinetes (Armée d'Albacete).
Léon : 54 Piquiers, 41 Fantassins Lourds, 41 Soldats Légers, 28 Cavaliers Légers (Trahison Léonaise).
Ordre de Calatrava : 34 Soldats (Bataille d'Alarcos).
Aragon : 11 Jinetes, 18 Cavaliers Légers, 8 Fantassins Légers, 4 Archers.
France : 15 Piquiers, 4 Cavaliers Légers.
Almohades : 19 Archers, 45 Soldats Légers, 33 Cavaliers Légers, 13 Soldats Lourds, 8 Cavaliers Lourds (Bataille de Charca de Los Pollos), 140 Cavaliers Légers (Albacete), 100 Cavaliers Légers, 45 Cavaliers Lourds (Bataille d'Alarcos), 8 Cavaliers Légers, 18 Fantassins Légers, 3 Archers Montés, 9 Fantassins Lourds, 4 Cavaliers Lourds (Armée Franco-Aragonaise), 300 soldats (Gibraltar).

1201

Front Portugais

Au Portugal, les armées Almohades commencent à assiéger Evora, une des plus importantes villes du sud du Portugal. L'armée Portugaise, dirigée par des commandants Anglais, remonte vers le nord et tente d'empêcher les Almohades d'arriver à Evora, sans y parvenir. Ils lancent alors des raids réguliers sur les positions Almohades en attendant la flotte Anglaise, qui finit par arriver au large du Portugal, où elle devra briser le blocus Léonais, la flotte de ce dernier s'étant rassemblée pour couper la route aux Anglais. Mais là quelque chose se passe : les capitaines, après quelques échanges de flèches, commencent à discuter sur le navire amiral des Anglais. Les Léonais finissent par revenir sur leurs navires et abandonnent le blocus, laissant débarquer les anglais. Une semaine après 240 anglais fraîchement arrivés en guerre aide les Portugais à briser le siège d'Evora. La Bataille d'Evora est gagnée grâce à une très bonne coordination entre les archers longs anglais et les chevaliers portugais, menés par de bons commandants anglais. Le siège est brisé.

Après Evora, l'armée anglo-portugaise, marche sur Silves où l'armée Portugaise continue le siège. En avril Silves tombe, affamée, et les commandants anglais ordonnent la mise à sac totale de la cité. Le butin est alors partagé avec les commandants anglais, provoquant des remous dans l'armée Portugaise, qui estime que les Anglais n'ont pas à avoir leur part.

Front de Castille

Sous les ordres de William Longespée, une armée Gasconne se rassemble au nord de la Navarre pour porter secours à la Castille contre le Léon et les Almohades ; mais une série de déconvenue et de problèmes dans la mobilisation paralyse l'armée de renforts pendant près de deux mois en Aquitaine. Elle ne partira finalement qu'en mars de Gascogne, espérant arriver à temps pour secourir Tolède. Mais à peine l'armée Anglaise commence à marcher pour franchir les Pyrénées que les Léonais lancent l'assaut sur Tolède, qui chute après trois heures de combat : le capitaine de la garde, après avoir perdu un tiers de sa milice, négocie la reddition avec les envahisseurs en échange de quoi ils ne pilleraient pas la ville. Le Roi du Léon tiendra sa parole et se contente d'occuper Tolède, se couronnant Roi de Castille.

L'armée Castillane, de son côté, reçoit l'ordre des commandants anglais de poursuivre le siège d'Alarcos, qui finit par tomber fin mars, trois jours avant que l'armée Almohade arrive et mette immédiatement le siège sur la ville pour la reprendre. Trois semaines après l'armée Anglaise arrive et voit que ce sont les Almohades, et pas les Castillans, qui assiègent la ville. Ne comprenant pas ce qui se passe, ils attaquent les assiégeants, provoquant une sortie des soldats Castillans dans Alarcos (sauf des soldats de Calatrava qui décident de rester dans la ville pour la tenir en cas de défaite). La Seconde Bataille d'Alarcos est le plus grand affrontement qu'ait connu la Reconquista pour l'heure en terme de nombre de soldats : les Jinetes Castillans mènent une charge depuis les portes de la ville, mais les Almohades avaient postés leurs piquiers devant, et les Jinetes sont massacrés. Ils doivent se replier et laisser l'infanterie légère Castillane charger, pour essayer de briser le mur. A l'extérieur l'armée Anglaise tente de franchir les fortifications Almohades installées pour le siège mais peinent, notamment à cause du harcèlement des archers montés et des cavaliers légers almohades.
La Seconde Bataille d'Alarcos semble devoir durer des heures et ne pas montrer de véritable vainqueur. Les fortifications Almohades finissent dégarnis et des centaines d'hommes se battent un peu partout devant la ville. Dans l'après-midi, alors que le soleil est haut dans le ciel, une armée de cavaliers arrive sur un versant de colline. C'est l'armée de Sanche VII, le Roi de Navarre, qui vient au secours des Anglo-Castillans. Il ne commande qu'à quelques centaines de Jinetes et n'a aucune chance de faire pencher la balance, même en raidant : il a autant de chances de toucher ses alliés que ses ennemis, vu comment tous les soldats sont engagés au corps-à-corps. Sanche VII décide alors de charger : son objectif est de tirer une salve de javelots à très courte portée pour créer un trou dans le flanc Almohade, puis de s'enfoncer dedans pour créer la panique. Et c'est là qu'un événement hautement improbable va avoir lieu : l'infanterie Almohade, en entendant la charge, lève les yeux et est aveuglée par le soleil. Plusieurs soldats commencent à être persuadés qu'une grande charge de cavalerie lourde leur vient dessus. En trente seconde la plupart de l'armée Almohade commence la retraite. Sanche VII comprend la situation et décide de pousser son avantage : il ordonne à ses cavaliers de tirer leurs épées courtes et pourchasse les fuyards Almohades ! Ses cavaliers resserrent les rangs, pour donner l'impression d'une charge massive, et poursuivent les fuyards, qui entrent complètement en déroute, persuadés que des centaines de cavaliers lourds les poursuivent. Ils s'éparpillent dans tous les sens pour échapper à cette "charge dévastatrice". La cavalerie Almohade, voyant la situation, s'éparpille aussi pour rallier leurs forces plus loin, à l'exception des archers montés qui déboulent sur les arrières de Sanche VII pour tirer une salve de flèches avant de fuir. Sanche VII est touché dans une côte par une flèche, il tombe de cheval et meurt le crâne brisé dans la chute.

La Seconde Bataille d'Alarcos est donc une victoire des Anglo-Espagnols, mais teintée par la mort de Sanche VII dans le combat. Lorsque les Anglais retrouvent les Castillans, ils ne les informent pas de la chute de Tolède et ordonnent de tenir la position et de piller la région pour se nourrir. Ce n'est que fin juillet que des nobles Castillans viendront chercher leur Roi à Alarcos pour l'avertir de la prise de la capitale. Alors Alphonse VIII entre en conflit avec William Longespée : le premier veut faire marche pour reprendre la capitale, tandis que le second ordonne de tenir la position, et que Tolède sera reprise plus tard. Finalement Alphonse VIII part avec son armée vers Tolède, tandis que l'armée Anglaise reste avec l'Ordre de Calatrava pour tenir Alarcos.

Arrivés à Tolède en août, les Castillans mettent le siège devant la ville. Seuls leurs fantassins légers sont prêts à un tel combat, le reste de l'armée étant composé de Jinetes est incapable de soutenir un siège. L'armée Léonaise tient le siège jusqu'en octobre, date à laquelle une centaine de chevaliers Léonais viennent en renfort : les forces dans la ville font alors une sortie tandis que les cavaliers lourds chargent les arrières de l'armée Castillane. Les fantassins Castillans sont impitoyablement massacrés tandis que les Jinetes se dispersent et tentent de faire le plus de morts possible avant de repartir pour rejoindre l'armée Anglaise. Après cela une partie de l'infanterie Léonaise va prendre les principales places fortes de la région pour tenir face à une potentielle nouvelle attaque.

Front d'Aragon

A la fin du mois de février, les Aragonais proposent une reddition honorable à Castellano. Le capitaine de la garde accepte la reddition et fait entrer les Aragonais dans la ville, qui ne la pillent pas. En mars, une armée Almohade de plus de mille cinq cent hommes arrive dans la région et est attaquée par des forces de harcèlement Aragonaises dans les montagnes. Les Almohades parviennent à franchir cette force, avec un certain nombre de pertes, Cette armée déclenche une bataille sous les murs de Castellano. L'armée Aragonaise tient bon contre les Almohades, surtout grâce au soutient du corps Français, et l'intervention de 400 cavaliers Aragonais, dont 50 chevaliers, permet de lui donner un avantage non-négligeable. C'est finalement une victoire Aragonaise, de peu, qui permet de repousser les Almohades.

Après ce combat l'armée Aragonaise descend sur la forteresse Almohade au sud pour l'assiéger. Des catapultes sont construites sur la fin de l'année, probablement pour se préparer à un assaut.

Pertes
Portugal : 15 Piquiers, 50 Jinetes, 24 Cavaliers Lourds, 24 Soldats Légers (Siège de Silves & Bataille d'Evora).
Castille : 46 Soldats Légers, 145 Jinetes (Bataille d'Alarcos), 48 Jinetes, 137 Soldats Légers (Bataille de Tolède).
Navarre : 39 Jinetes (Bataille d'Alarcos).
Léon : 12 Piquiers, 45 Fantassins Lourds, 67 Fantassins Légers, 13 Cavaliers Lourds, 8 Cavaliers Légers, 40 Archers (Bataille de Tolède).
Ordre de Calatrava : 3 Soldats.
Aragon : 3 Cavaliers Légers, 18 Soldats Légers, 9 Archers (Harcèlement de montagne), 86 Soldats Lourds, 32 Soldats Légers, 45 Archers, 9 Cavaliers Lourds, 13 Jinetes, 25 Cavaliers Légers (Bataille de Castellano).
France : 61 Piquiers, 24 Cavaliers Légers (Bataille de Castellano).
Almohades : 57 Soldats Légers, 30 Soldats Lourds, 34 Archers, 20 Piquiers, 19 Cavaliers Légers (Bataille d'Evora), 46 Piquiers, 67 Soldats Légers, 40 Soldats Lourds, 48 Archers, 50 Cavaliers Légers, 12 Cavaliers Lourds, 11 Archers Montés (Bataille d'Alarcos), 30 Fantassins Légers, 27 Archers, 8 Cavaliers Légers (Harcèlement de montagne), 92 Soldats Légers, 45 Soldats Lourds, 84 Archers, 15 Cavaliers Lourds, 38 Cavaliers Légers, 98 Piquiers, 43 Archers Montés (Bataille de Castellano).
Angleterre : 20 Soldats Légers, 49 Archers (Bataille d'Evora), 8 Archers (Siège de Silves), 45 Fantassins Légers, 12 Fantassins Lourds, 19 Piquiers, 31 Archers, 8 Cavaliers Légers.

Pillages
Pillages Anglais : 60 Ducats
Pillages Portugais : 60 Ducats


Dernière édition par Maître du Jeu le Jeu 3 Oct - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 4229
Date d'inscription : 10/02/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeSam 28 Sep - 16:52

Muhammad an-Nasir, Calife Almohade, annonce avoir trouver un traité de paix avec le Roi d'Aragon ainsi qu'avec le Roi du Portugal. Voici les contenus des-dits traités :

Traité de Castellon a écrit:
1 - Le Roi d'Aragon et le Calife Almohade signent la paix.

2 - Le Calife Almohade cède toutes les terres entre la frontière actuelle et le Fort de Castellon, au sud de Castellon, tel qu'indiqué sur la carte en annexe. Le fort est compris dans la cession.

3 - Les deux Souverains signent un pacte de non-agression de 8 ans.

4 - Le Roi d'Aragon permet au Calife Almohade d'utiliser les ports Aragonais dans la guerre qui dure toujours contre la dynastie Almoravide. Les Almohades pourront donc utiliser les ports Aragonais et s'y ravitailler dans le cadre de ce conflit.

Reconquista (1200 - 1201) 1569682246-carte-aragon

Traité de Silves a écrit:
1 - Le Roi du Portugal et le Calife Almohade signent la paix.

2 - Le Calife Almohade cède toutes les terres entre la frontière actuelle Silves, tel qu'indiqué sur la carte en annexe. Silves est comprise dans la cession.

3 - Les deux Souverains signent un pacte de non-agression de 8 ans.

Reconquista (1200 - 1201) 1569682328-carte-portugal
Revenir en haut Aller en bas
http://ageofwars.forumactif.org
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 4229
Date d'inscription : 10/02/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeSam 28 Sep - 17:39

Le Roi de Léon annonce avoir conclu la paix avec le Roi du Portugal & de Silves. Le traité inclue la cession d'une Galère Côtière au Royaume du Portugal et un PNA de 5 ans entre les deux Royaumes.
Revenir en haut Aller en bas
http://ageofwars.forumactif.org
Empire Plantagenêt
Jean Sans Terres
Empire Plantagenêt

Messages : 412
Date d'inscription : 08/03/2016
Age : 20

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeDim 29 Sep - 23:10

Jean sans Terres, Roi d'Angleterre, Seigneur d'Irlande, Duc de Normandie & Duc d'Aquitaine est outré par les Paix séparées conclus par le Roi de Portugal & de Silves.

Sanche I, Roi de Portugal & de Silves, a trahi la coalition ibérique en traitant avec les ennemies de cette dernière sans en informer les autres membres.
Cette traîtrise est d'autant plus importante que c'est le Royaume du Portugal qui à récupérer une grande partie des généreuses donations du Roi de France.
Il est donc légitime de se demander si l'argent a bien servi à financer la Reconquista ou si l'avare Roi Sanche I a choisis de les conserver ?
Revenir en haut Aller en bas
Royaume du Portugal



Messages : 234
Date d'inscription : 24/11/2018
Age : 21

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 30 Sep - 16:48

Le Royaume du Portugal et de Silves, ne comprends pas la réaction de l'Empire des Plantagenêts.
Sur les quatre royaumes intervenant dans cette étape, deux semble avoir atteint les objectifs du celle-ci avec la prise de Silves et des territoires au nord de Valence.

Malgré cela, le Royaume de Castille n'a point accepté l'offre des Almohades est aujourd'hui demande à ces voisins de sacrifiée leurs économies nationales pour ses desseins.

Vous nous demandez où son passé l'argent finançant la Reconquista, et malgré là vos dénonciations je vous invite au enterrement de nos fils, nos frères ou nous cousins car après tout comment dénoncer la trahison quand durant deux ans de suite, le Portugal a offert en intégralité ses trésors et ses enfants pour financer la marche des enfants de Dieu.

Après tout, la Guerre avec le Léon ne reste qu'une querelle dynastique dans des états nouveaux autrefois liée par les liens du sang. Et en tant que vassal de notre Pape je n'oserais nourrir de moi-même et de mon peuple la guerre entre chrétien d'Espagne.



Revenir en haut Aller en bas
Couronne d'Aragon

Couronne d'Aragon

Messages : 758
Date d'inscription : 09/03/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 30 Sep - 18:58

Sa majesté Pierre II d'Aragon appelle au calme en ces heures. Il n'est point utile d'échauffer les esprits pour des sujets portant sur la fiscalité, c'est là indigne de bons chrétiens.

Cependant, nous tenons tout de même à rappeler à sa majesté du Portugal et de Silvès qu'il serait avisé qu'il s'abstienne de s'exprimer sur un sujet dont il ne connaît pas la teneur, s'étant lui même mis hors des discussions en décidant de ne point aviser les autres couronnes participant à la Reconquista des propres offres de paix qu'il négociait dans son coin. Nous ne tenons là aucun grief, aucune rancoeur, mais ce sont pourtant des faits. Simplement des faits.

Qui plus est, ces élucubrations de sacrifice de l'économie sont absurdes et sans fondements, étant donné que nous ne vous demandons en fin de compte qu'un participation modeste mais essentiel afin d'alléger le poids placé sur les épaules de votre frère Chrétien. La Couronne d'Aragon en fera de même, ainsi que d'autres et tous les bons chrétiens. Il serait dommageable pour sa réputation que que seul sa Majesté du Portugal ne participe pas, même à petite échelle, alors que d'autres si.

Ce n'est certainement pas la première fois que nous vous approchons afin de vous convaincre de nous assister une dernière fois dans cette affaire, mais ce sera certainement la dernière main tendue qu'il vous sera faites afin de ne pas vous aliéner la sympathie des fidèles du Christ. C'est là une requête en toute bonne foi, que nous vous faisons en temps que fidèle, en temps que chrétien. Si vous deviez refuser cette appel, soyez assurés que à l'avenir notre ton sera définitivement plus ferme.

_________________
Reconquista (1200 - 1201) Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Royaume du Portugal



Messages : 234
Date d'inscription : 24/11/2018
Age : 21

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 30 Sep - 19:38

"La Guerre avec le Léon ne reste qu'une querelle dynastique dans des états nouveaux autrefois liée par les liens du sang. Et en tant que vassal de notre Pape je n'oserais nourrir de moi-même et de mon peuple la guerre entre chrétiens d'Espagnes."



Revenir en haut Aller en bas
Couronne d'Aragon

Couronne d'Aragon

Messages : 758
Date d'inscription : 09/03/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 30 Sep - 20:14

Dans un premier temps, nous tenons allons ainsi pointer du doigt le fait que sa Majesté du Portugal et de Silves a vraisemblablement quelques difficultés de lectures étant donné que nous ne l'interpellons pas sur les affaires vis à vis de la couronne de Léon mais bien sur la paix prochaine entre la Castille et les Almohades qui nécessitera le versement d'une certaine somme d'argent. Nous ne demandons qu'en soit qu'une assistance même modeste.

Dans un second temps, nous notons que vous n'avez que faire de la trahison d'une reconquista par un impie excommunié par sa Sainteté le Pape, votre suzerain comme vous le rappelez. Cependant, il est évident que vous faites preuve de mauvaise foi quand à ce sujet et que vous tenez un double discours. Oui, notre patience arrive à son terme et il est désormais temps de durcir le ton en dévoilant vos manigances et votre duplicité.

Après tout, nous avons il y a peu encore des échanges où vous nous assureriez de votre soutient vis à vis de la lutte contre le traitre, ceux sans briser votre pacte conclu avec celui ci.

Comptez vous encore vous emmurer dans les mensonges et l'isolement ou reviendrez vous vers la Chrétienté ?

_________________
Reconquista (1200 - 1201) Signat13


Dernière édition par Couronne d'Aragon le Mar 1 Oct - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Califat Almohade
Calife An-Nâsir
Califat Almohade

Messages : 528
Date d'inscription : 22/09/2016

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeLun 30 Sep - 22:09

Ce document attestera dans les années qui suivront les conditions de paix entre le Royaume de Castille et le Califat Almohade. Compte tenu des circonstances et du contexte présent, les deux dirigeants sont parvenus à un accord de paix.

Le Royaume de Castille cède 4 cogs et 2 galères Légères au Califat Almohade.
Le Royaume de Castille cède des terres au Sud de Tolède (voir carte) au Califat Almohade.
Le Royaume de Castille dédommage le Califat Almohade à hauteur de 3400 deniers en paiement unique sur l'année 1201.
Le Royaume de Castille dédommage le Califat Almohade à hauteur de 1600 deniers en paiement unique sur l'année 1202.
Le Royaume de Castille et le Califat Almohade signent un pacte de non-agressions de 8 ans.

Carte du Traité de Paix:
 

Cet accord a été signé et approuvé par le Commandeur des Croyants, notre Bienheureux Calife An-Nâsir et nécessite la signature du Roi de Castille.
Abd al-Wâhid, Grand Vizir du Califat Almohade
Revenir en haut Aller en bas
Royaume de Castille
Alfonse VIII de Castille
Royaume de Castille

Messages : 230
Date d'inscription : 25/11/2018

Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitimeMar 1 Oct - 23:36

Le Roi de Castille appose sa signature
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Reconquista (1200 - 1201) Empty
MessageSujet: Re: Reconquista (1200 - 1201)   Reconquista (1200 - 1201) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Reconquista (1200 - 1201)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souverains d'Europe :: Section Jeu :: Guerres & Combats :: Guerres terminées-
Sauter vers: