Souverains d'Europe

Prenez le contrôle d'un pays durant le Moyen-Âge Européen !
 

Partagez
 

 Guerre de Bulgarie (1202 - 1205)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 4229
Date d'inscription : 10/02/2016

Guerre de Bulgarie (1202 - 1205) Empty
MessageSujet: Guerre de Bulgarie (1202 - 1205)   Guerre de Bulgarie (1202 - 1205) Icon_minitimeJeu 3 Oct - 14:31

1202

Au début de l'année 1202, une horde de plus de 4 000 Coumans franchit le Danube et lance l'assaut sur le nord de la Bulgarie. Cette dernière, qui avait concentré son dispositif défensif au sud en construisant diverses forteresses, se retrouve complètement perdue ; les Coumans dévastent les campagnes, massacrent les civils, violent les femmes et brûlent tout sur leur passage. L'armée Bulgare est mobilisée en urgence pour faire face, mais les Coumans sont trop éparpillés pour être réellement affrontés.

Trois mois après, l'armée Romaine passe à l'offensive en Bulgarie. La flotte remonte le Danube vers Mêsembria et débarque une armée qui y met le siège, soutenue par les bombardements de la flotte sur la ville. Cette dernière, affaiblie par les raids Coumans et le sortir de l'hiver, tient comme elle peut. Après un mois de siège la situation comment à devenir critique dans la ville. Après un mois et demi les vieux, les malades et les plus faibles sont expulsés de la ville. Les Romains, ne pouvant s'encombrer d'un tel poids, les font abattre. Après trois mois, même en ayant gardé seulement les hommes et femmes forts, Mêsembria commence à montrer des signes de faiblesse. C'est ainsi que le 7 août la ville capitule et ouvre les portes.

L'attaque suivante est celle de Constanta. Là, une armée de 400 Bulgares tient la ville, et on a fait venir le plus de vivres possibles des campagnes alentours. Les vieux et les malades ont été évacués vers l'arrière, pour ne garder que ceux qui peuvent combattre. La ville résiste donc beaucoup mieux aux assauts Romains.

En parallèle, une autre armée Romaine marche de Philippopolis vers Tarnovo. Elle est interceptée par une armée Bulgare de 600 hommes, qui tente des embuscades et des combats lâches pour affaiblir l'armée Romaine. Cette dernière riposte au mieux, mais les Bulgares parviennent à emporter un certain nombre de Romains dans la tombe avant d'être forcés de se retirer. En avril, Tarnovo est assiégée. Le Tsar Bulgare a été évacué de la capitale avec sa famille et emmené à Sofia quelques semaines avant. La ville tient quatre mois avant d'être obligée de se rendre, à la fin du mois d'août. L'armée Romaine marche alors vers Sofia, mais est ralentit par une forte guérilla Bulgare qui s'est organisée chez les Seigneurs du pays. Ces derniers, ayant compris que les Romains les exécuteraient tous, ont levé toutes les troupes qu'ils pouvaient et lancent des raids en permanence sur les armées Romaines qui marchent vers Sofia ; ces dernières n'atteignent donc la capitale qu'au début du mois de novembre et y mettent le siège, raidées en permanence par les paysans Bulgares levés à la hâte.

A Constanta, la ville tente plusieurs sorties mais elles sont à chaque fois repoussées par les Romains. Finalement en décembre la ville ouvre ses portes, et le scénario de Mêsembria se répète.

A la fin de l'année 1202, c'est une Bulgarie défigurée qui fait front contre l'Empire Romain et la Horde Coumane : les Seigneurs locaux ont pris le pouvoir absolu sur leurs terres et luttent avec l'énergie du désespoir contre les envahisseurs qui, ils le savent, extermineront toute la noblesse Bulgare. Il s'agit surtout, pour les nobles, de mourir au combat ou de fuir le pays. Les villes tiennent comme faire se peut, avec le manque de ravitaillement, et les armées Romano-Coumanes semblent implacables. La guerre pour le Trône de Bulgarie sera courte, mais la pacification du pays après la conquête sera longue, très longue, si toutes les armées locales ne sont pas éradiquées pendant la guerre.

Pertes
Pertes Bulgares : 87 Fantassins Légers, 65 Fantassins Lourds, 43 Piquiers, 20 Cavaliers Lourds, 39 Cavaliers Légers.
Pertes Romaines : 48 Fantassins Légers, 32 Fantassins Lourds, 29 Piquiers, 4 Cavaliers Lourds, 12 Cavaliers Légers.

Pillages
Pillages Romains : 160 Ducats

1203

La prise de la Bulgarie se poursuit cette année. Les Seigneurs Bulgares se battent comme faire se peu, harcelant les Romains avec des troupes levées sur le tas. Les Coumans continuent de détruire le nord du pays, rendant la pression fiscale intense pour les paysans de cette région, qui ne peut plus subvenir à l'effort de guerre. A l'est, le long de la côte, l'armée Romaine assiège Silistra, qui tient bon après avoir fait toutes les réserves possibles. Les cent soldats à l'intérieur résistent six mois avant d'abandonner la guerre. C'est ensuite au tour de Nicopolis d'être assiégée, qui tombe à la fin de l'année.

Dans les zones contrôlées, l'Empire Romain met en place son administration, s'appuyant sur l'armée pour contrôler les régions conquises. Les forces Bulgares tentent de lancer des raids sur ces zones mais n'y parviennent pas, et se brisent sur les murs désormais Romains.

A la fin de l'année le principal de la résistance Bulgare se situe dans les montagnes de l'ouest du pays. Beaucoup de Seigneurs fuient vers la Hongrie, où ils espèrent atteindre la Croatie. En territoire Romain, ceux qui se rendent sont fait prisonniers, les autres sont exécutés.

Pertes
Pertes Bulgares : 1 000 Miliciens.
Pertes Romaines : 198 Fantassins Légers, 147 Fantassins Lourds, 156 Piquiers, 89 Cavaliers Lourds, 87 Cavaliers Légers, 198 Archers.

1204

Cette année se poursuit la guerre de Bulgarie, dans laquelle les Romains ont prit un avantage parfaitement écrasant. De nombreuses troupes se retirent pour rentrer chez eux, tandis qu'une armée se dirige vers les montagnes et commencent à s'attaquer aux places fortes Bulgares dans cette région ; mais les embuscades s'enchaînent, et les Romains doivent effectuer une progression millimétrée pour ne pas se faire attaquer dans chaque vallée, chaque falaise, chaque goulot d'étranglement. Pendant ce temps, les principaux Seigneurs survivants se rallient autour de l'image du Gouverneur de Melnik, qui est la figure de la résistance contre les Romains, Melnik tenant depuis des décennies la frontière sud-ouest de Bulgarie. La plupart de l'armée du Gouverneur se compose de nobles désargentés, de chevaliers, de Seigneurs en fuite et de les hommes d'armes de tous ces gens ; soit une armée peu nombreuse, mais expérimentée et prête au combat.

Melnik devient une place forte sur-protégée, les nobles faisant construire des forteresses [H.J : Niveau 0] dans toute la région pour rendre la progression infernale. Le nord-est des montagnes Bulgares tombe plus facilement aux mains des Romains, la zone étant délaissée, déjà beaucoup trop affaiblie par les raids Coumans. L'armée Bulgare avait juste laissé deux centaines d'hommes dans la région pour faire des embuscades contre les Romains, ces deux cent hommes sachant qu'ils se sacrifiaient.

Pertes
Pertes Bulgares : 176 Hommes d'Armes, 53 Chevaliers.
Pertes Romaines : 66 Fantassins Légers, 172 Fantassins Lourds, 105 Piquiers, 48 Cavaliers Lourds, 37 Cavaliers Légers, 145 Archers.

Effets : Le Gouverneur de Melnik forme la faction "Résistants Bulgares". Cette faction n'a pas accès aux troupes standards mais seulement à deux types d'unités : les Hommes d'Armes et les Chevaliers. Les premiers sont les troupes à pied et les second les troupes à cheval. Elles s'équipent avec ce qu'elles trouvent. Cette faction n'a pas d'argent ni de troupes recrutables, ils disposent de 800 hommes et ne pourront que gagner des troupes par des évents ou des effets de guerre. La capitale de faction est Melnik. Ils ne peuvent construire des forteresses que par évents ou effets de guerre.

1205

L'Orient assiste cette année à la fin de la Guerre de Bulgarie. L'armée Romaine entame une guerre de harcèlement à son tour dans les montagnes de l'ouest de la Bulgarie, ignorant les places fortes des résistants Bulgares. Le manque de ressources de ces derniers joue en la faveur des premiers : manquant d'armes, de flèches et de nourriture, ces derniers sont forcés de se rendre les uns après les autres. Les envahisseurs s'en prennent en particulier aux messagers, aux porteurs de drapeaux et aux tambours, obligeant les résistants à les protéger au détriment des troupes qui mènent les embuscades. Bientôt, les Résistants Bulgares ne mènent plus ce qu'on peut appeler une guerre civile, mais une révolte ouverte contre l'Empire, désormais maître de la Bulgarie.

Pertes
Pertes Bulgares : 187 Hommes d'Armes, 21 Chevaliers.
Pertes Romaines : 59 Fantassins Légers, 101 Fantassins Lourds, 42 Piquiers, 29 Cavaliers Lourds, 87 Cavaliers Légers, 87 Archers.

Effets : La Guerre de Bulgarie prend officiellement fin. La Faction "Résistants Bulgares" continue d'exister mais son statut passe à "Révolte" et sera donc gérée en privé avec le joueur Romain. La Révolte de Bulgarie ne fait pas perdre de Stabilité chaque tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://ageofwars.forumactif.org
 
Guerre de Bulgarie (1202 - 1205)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Sahara [DVDRiP]Guerre
» [UPTOBOX] Dunkerque [DVDRiP]Guerre
» Croix de fer [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souverains d'Europe :: Section Jeu :: Guerres & Combats :: Guerres terminées-
Sauter vers: