Souverains d'Europe

Prenez le contrôle d'un pays durant le Moyen-Âge Européen !
 

Partagez
 

 Révolte d'Erzurum (1205 - ?)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Dieu
Maître du Jeu

Messages : 4229
Date d'inscription : 10/02/2016

Révolte d'Erzurum (1205 - ?) Empty
MessageSujet: Révolte d'Erzurum (1205 - ?)   Révolte d'Erzurum (1205 - ?) Icon_minitimeVen 22 Nov - 0:28

1205

L'armée Géorgienne intervient rapidement pour confronter les révoltés Turcs d'Erzurum. Les Artukides ont envoyés, en plus de cent hommes d'arme, des commandants militaires qui ont aidés les révoltés à s'organiser. Ainsi les principaux axes sont tenus par des émeutiers qui lancent des raids sur l'armée Géorgienne qui entre dans le pays. Les raids sont assez bien organisés par les commandants Artukides pour infliger de sérieux revers aux armées Géorgiennes, qui se dispersent rapidement pour recouvrir le pays. Les pillages sont nombreux et les Géorgiens cherchent clairement à affamer les révoltés.

Les Géorgiens cherchent la bataille tout le long de l'année, mais les Turcs l'évitent soigneusement. Ils lancent des raids éclairs pour reprendre la nourriture pillée, faire quelques morts et repartent. Ils n'hésitent jamais à abandonner une ville ou une place forte et vont en investir une autre. A la fin de l'année l'armée Géorgienne est étirée sur tout le territoire, occupant de très nombreuses places qui leur mènent la vie dure, tandis que les Turcs sont réunis en quelques groupes de soldats qui parcourent le pays sans se préoccuper de tenir les villes et les villages, et qui se contentent de piller les Géorgiens ou de demander de l'aide aux locaux pour se nourrir.

Pertes
Pertes Géorgiennes : 48 Fantassins Légers, 74 Fantassins Lourds, 51 Lanciers, 38 Archers, 29 Arbalétriers, 32 Cavaliers Légers, 13 Archers Montés, 24 Cavaliers Lourds.
Pertes des Révoltés Turcs : 176 Miliciens, 12 Auxiliaires Artukides.
Pertes Artukides : 12 Fantassins Légers, 7 Archers, 7 Cavaliers Légers.

Effets :

  • Si la Géorgie n'obtient pas une victoire éclatante à la prochaine année de guerre, que ce soit en bataille ou par tout autre moyen, elle fera un Jet de Stabilité, et perdra 1 de Stabilité en cas d'échec.


1206

Les Géorgiens ont compris désormais qu'ils ne vaincront pas en guerre conventionnelle, et lancent des raids un peu partout sur le territoire pour forcer les rebelles à la confrontation. De plus, l'armée Géorgienne adopte une nouvelle stratégie : là où elle passe, elle demande des otages aux nobles et aux puissants pour les garder sous contrôle et leur interdire le soutient aux rebelles. Ceux qui refusent de céder des otages sont immédiatement considérés comme des traîtres et sont attaqués. Cette tactique marche à certains endroits, où les nobles qui veulent garder leurs privilèges donnent un otage, mais échoue totalement à d'autres, et une partie du pays est déclarée rebelle. Les petits Seigneurs lèvent donc des armées pour rejoindre les émeutiers.

Plusieurs petites batailles éclatent sur le territoire d'Erzurum entre les rebelles et l'armée Géorgienne. A chaque bataille où des commandants Artukides ou des nobles rebelles sont présents, les rebelles prennent l'avantage et repoussent leurs ennemis, leur infligeant plusieurs revers. Là où il n'y a pas de bons commandement, les batailles sont plus mitigées, ce qui permet aux Géorgiens de battre plusieurs petits groupes d'émeutiers.

Pertes
Pertes Géorgiennes : 67 Fantassins Légers, 45 Fantassins Lourds, 61 Lanciers, 46 Archers, 19 Arbalétriers, 36 Cavaliers Légers, 24 Archers Montés, 29 Cavaliers Lourds.
Pertes des Révoltés Turcs : 164 Miliciens, 8 Auxiliaires Artukides.
Pertes Artukides : 16 Fantassins Légers, 11 Archers, 4 Cavaliers Légers.
Pertes Seigneurs Rebelles : 51 Miliciens.

Effets :

  • La Géorgie fait un Jet de Stabilité. Résultat : Réussite.


1207

Les Géorgiens poursuivent la guerre, tandis que les révoltés font tout pour mettre en échec les forces Géorgiennes. La guerre se constitue en une série de petites batailles rapides, violentes, et qui ne servent pas au contrôle du territoire mais à l'accès aux ressources du pays. L'objectif des rebelles est de maintenir un accès aux différents villages et aux différents territoires au relief accidenté du pays, pour mettre en échec l'armée Géorgienne le plus longtemps possible, et faire céder Tamar le Roi. L'objectif, pour les Géorgiens, est de vaincre les forces rebelles le plus vite possible.

Les Turcs attirent donc les Géorgiens sur des terrains accidentés et les utilisent à leur avantage pour infliger plusieurs revers à leurs ennemis. Mais les rebelles sont dans une position de plus en plus intenable : ils se retrouvent piégés dans les terrains à relief, tandis que les Seigneurs qui les ont rejoint tentent de tenir leurs domaines pour les ravitailler.

Les rebelles ne sont maintenant plus que deux centaines, aidés par une cinquantaine d'Artukides et par 250 hommes d'armes des Seigneurs révoltés. C'est finalement l'Etat Artukide qui envoie des caravanes de vivres aux rebelles qui sauve la révolte, alors qu'elle était sur le point de s'effondrer. Plusieurs de ces caravanes sont pillées par les Géorgiens, mais une partie d'entre elles arrivent à passer ; les émeutiers font alors des campements dans des territoires où ils sont à l'abri, et recommencent à lancer des raids contre les Géorgiens.

D'après les commandants militaires Géorgiens, la guerre est gagnée sur le long terme ; l'usure battra d'elle-même les Turcs. Mais elle coûtera cher à la Géorgie, et peut-être ne vaut-il mieux pas dépenser autant pour un territoire si pauvre...

Pertes
Pertes Géorgiennes : 43 Fantassins Légers, 34 Fantassins Lourds, 43 Lanciers, 78 Archers, 34 Arbalétriers, 40 Cavaliers Légers, 19 Archers Montés, 30 Cavaliers Lourds.
Pertes des Révoltés Turcs : 105 Miliciens, 3 Auxiliaires Artukides.
Pertes Artukides : 13 Fantassins Légers, 9 Archers, 6 Cavaliers Légers.
Pertes Seigneurs Rebelles : 69 Miliciens.

Pillages
Pillages Géorgiens : +25 Ducats.

1208

La révolte piétine cette année. Tamar le Roi rend les otages pris il y a deux ans à leurs familles contre des concessions économiques, acceptant de les restituer sans contrepartie pour les nobles les plus pauvres ; cela a pour effet d'apaiser les révoltes nobiliaires, effet qui se poursuit avec la redistribution des terres confisquées à des nobles proches de la Couronne Géorgienne.

La guérilla piétine également de son côté ; les Géorgiens avancent kilomètre après kilomètre, en mettant en place des camps fortifiés régulièrement et en s'emparant des territoires mutins les uns après les autres. Lors d'une escarmouche au sud de l'Erzurum, l'armée Géorgienne tue le commandant Artukide envoyé pour guider les révoltés. Cela entraîne une dispersion des émeutes, qui permet pendant deux mois aux Géorgiens de sécuriser la plupart du territoire Turc hors de contrôle. Les émeutiers finiront par nommer Altin Adivar, le descendant d'une lignée de chefs de clan qui n'a aujourd'hui plus de pouvoir, comme leur chef.

Altin profite de son ascendance pour se montrer comme la survivance des anciennes traditions Turques Seljukides, et devient une figure populaire parmi la paysannerie d'Erzurum grâce à des rumeurs qui enflent pendant toute la deuxième moitié de l'année. Il contact en novembre le commandement Géorgien, leur proposant une trêve et des négociations.

Pertes
Pertes Géorgiennes : 135 soldats.
Pertes des Révoltés Turcs : 79 Miliciens, 9 Auxiliaires Artukides.
Pertes Artukides : 32 soldats.
Pertes Seigneurs Rebelles : 180 Miliciens (tués ou qui se sont rendus).
Revenir en haut Aller en bas
http://ageofwars.forumactif.org
 
Révolte d'Erzurum (1205 - ?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souverains d'Europe :: Section Jeu :: Guerres & Combats-
Sauter vers: